Bandeau
Amicale BRGM
Slogan du site
Descriptif du site
A l’aide, la lune a besoin de vous
Article mis en ligne le 28 mai 2016
dernière modification le 29 janvier 2017

par Claude BEAUMONT
Imprimer logo imprimer

A l’aide, la lune a besoin de vous

Par Claude Beaumont

 

Les plus Anciens de l’Amicale se rappelleront sans doute André Vandenberghe qui dirigea entre 1962 et 1972 notre Service Géologique Régional basé à Toulouse. Bien qu’ayant quitté le Bureau il y a plus de quarante ans, A Vdb est resté membre de l’Amicale. Sa vie professionnelle s’est poursuivie sur différents théâtres géologiques, et ses observations l’ont conduit à imaginer pour la formation de la lune un scénario inédit.

En bref,

  • à la limite de l’ordovicien et du silurien (estimée il y a environ 440 MA), un astéroïde de dimensions relativement petites errant dans l’espace a été satellisé autour de la (proto)terre par effet de gravitation - la révolution de ce satellite entraîne l’apparition de gigantesques marées, la variation des périodes de rotation de la prototerre, et de la période de révolution de l’astéroïde
  • les phénomènes de résonances entre marées successives déstabilisent puis arrachent progressivement à la prototerre une grande partie de sa croûte et de son manteau, une proportion importante de ces formations allant constituer un manteau autour de l’astéroïde, achevant la formation de la lune dont l’astéroïde constitue le noyau 
  • ce gigantesque arrachage affecte 70% de la surface de la terre, provoque la création des océans, et un déséquilibre qui fait basculer l’axe de rotation de la terre, ce qui entraîne (il ya 250 MA) l’apparition des saisons.   La théorie d’A Vdb est essentiellement novatrice par l’âge qu’il propose pour la formation de la lune.

En effet, la grande majorité des spécialistes s’accordent pour penser que la lune a été
formée à la suite d’un impact avec un corps de la taille de la planète Mars, très tôt après la formation du système solaire. Les études très pointues poursuivies actuellement sur la lune tendent à déterminer par quel mécanisme cet impact et sa suite ont pu conduire à la lune telle que nous la connaissons. Les simulations faites sur les mécanismes d’accrétion conduisent à proposer pour la lune un âge pénécontemporain de la terre (et du système solaire). On aimerait certes que cette conclusion repose sur des faits d’observation mais il faut reconnaitre qu’il est difficile d’être exigeant à cet égard lorsque l’on souhaite remonter à 4,5 Milliards d’années.

Par ailleurs, les déterminations « d’âge absolu » faites sur les échantillons rapportés de la lune (expéditions Apollo XI et XII) fournissent des résultats indéniables, mais leur interprétation est délicate, dès lors que l’on admet que l’âge de leur mise en place peut être différent ce celui de leur pétrogenèse.

Le « scénario A Vdb », quant à lui, repose sur des faits d’observation. Il a fait l’objet de la publication (2005 et 2007) d’un ouvrage « La théorie de la lune », aujourd’hui épuisé, mais dont la réimpression, à l’étude, devrait permettre dans les enceintes scientifiques une plus large diffusion que celle faite à l’époque.
 
A ceux qui demandent quel accueil la thèse de notre collègue a reçu de la part des spécialistes de la lune, on peut répondre que la réaction la plus intéressante a été celle d’André Brahic suite à la présentation par A Vdb de son scénario lors d’une conférence a l’Ecole des Mines :

  • "Cette théorie apporte une réponse à un certain nombre de questions jusqu’ici non élucidées" (sic)
  • Pourquoi n’a t on jamais trouvé dans les océans de traces de vie antérieure au permien ?
  • Pourquoi n’a t on de certitude de l’existence de saisons qu’à partir du permien ?
  • Pourquoi la lune, sur 65 % de sa surface et sur une grande épaisseur est-elle faite de blocs non consolidés d’anorthosites alors que les conditions de genèse de pareilles formations de roches cristallines n’ont pu exister sur la lune ?
  • Pourquoi les tectoniques avant et après le permien sont elles radicalement différentes (la dérive de continents séparés n’étant constatée qu’après le permien) ? , 

La réaction de A Brahic ne constituait pas un accord sur tout ce dont il avait connaissance pour la première fois mais Il ne rejetait pas d’emblée le rajeunissement de la lune proposé par A Vdb, alors que cette idée totalement originale et novatrice aurait pu lui paraître aussi fantaisiste que les idées de Wegener l’étaient aux yeux de ses contemporains.
 
Si certains d’entre vous ont connaissance de la thèse de A Vdb. ou si certains s’y intéressent et souhaitent être tenus au courant des développements à venir, qu’ils veuillent bien le signaler à l’Amicale.
 

Claude Beaumont

 

Forum
Répondre à cet article


puce Plan du site puce Contact puce Mentions légales puce Espace rédacteurs puce



1900-2017 © Amicale BRGM - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.8